Transferts embryonnaires difficiles en FIV : les causes anatomiques

  • Imprimer
  • Tweet
  • mercredi, 22 mars 2017 15:52
Transferts embryonnaires difficiles en FIV : les causes anatomiques

|||

Le Dr Lionel LARUE, Chef de service du Centre de Fertilité et les Docteurs Clémence ROCHE, Anne MASSARIGwenola KEROMNES et Jean-Philippe AYEL viennent de publier une étude observationnelle intitulée "Causes anatomiques des transferts embryonnaires difficiles en FIV".

Réalisée chez 306 patientes en FIV, cette étude compare la fréquence des anomalies anatomiques de l’utérus et du col utérin en fonction de la facilité du transfert. Ces anomalies anatomiques ont été étudiées lors d’un bilan cervico-utérin comprenant une échographie transvaginale, une hystéroscopie et un transfert d’essai. La facilité du transfert a été déterminée lors de la FIV.

Résultats

Au total, 151 patientes ont eu un transfert facile, 155 un transfert difficile dont 55 un transfert très difficile. Les anomalies anatomiques les plus fréquentes associées à la difficulté de transfert sont les cryptes du canal cervical (86 %) et la tortuosité du canal cervical (68 %). Les causes moins fréquentes sont : les contractions de l’orifice interne (28 %), l’antéversion prononcée de l’utérus (26 %) et des causes isolées (isthmocele). Les transferts très difficiles sont liés à l’association de plusieurs causes.

Conclusions

Le transfert embryonnaire est l’étape clinique qui a le plus d’influence sur les résultats de la FIV. Les transferts difficiles sont associés à une baisse des taux de grossesse. Les causes anatomiques des transferts difficiles identifiées dans cette étude ont conduit à des changements majeurs dans la procédure de transfert dans notre unité et à la conception de nouveaux cathéters.

Lien vers l'étude (source : Science direct)

à voir aussi ...

Transfert embryonaire sous échographie vaginale : voir la vidéo

 

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII