Lavage articulaire du genou

Rechercher une information médicale

Cet outil recherche parmi les notices d'information médicale produites par les médecins de l’établissement. CONSEILS : > Tapez une partie de mot (au moins 2 lettres). Alphabétique : un des mots du titre commence par la lettre > Si vous ne trouvez pas, essayez avec l'outil de recherche en haut et à droite des pages (recherche dans tout le site).

Index alphabétique
  • Imprimer
  • Tweet
  • lundi, 15 mars 2004 12:07
  • Dernière modification le lundi, 19 novembre 2012 12:28
  • Écrit par 

    Dr Marie-Pascale Manet

Cette note explicative a pour objet de répondre simplement à la plupart des questions que vous vous posez. Elle ne prétend pas rendre compte de toutes les situations, parfois complexes, tant en ce qui concerne le diagnostic, I'évolution, les traitements, leurs risques, etc...

Qu'est-ce que c'est ?

Votre médecin vous propose de réaliser un lavage articulaire de votre genou. Il s’agit d’une irrigation du genou avec du sérum salé (sérum physiologique) généralement suivi d’une injection intra-articulaire de corticoïde. Ce geste est indiqué dans les arthroses non soulagés par les infiltrations cortisoniques chez les patients qui ne veulent ou qui ne peuvent pas être opéré. Le but de ce traitement est de diminuer la douleur du genou grâce à l’élimination de micro particules intra-articulaires qui entretiennent l’inflammation de l’articulation (dépôts de fibrine, débris cartilagineux et micro calcifications).

1. Quelle est son efficacité ?

Le lavage fait parti de l’arsenal thérapeutique de l’arthrose du genou (gonarthrose). La diminution de la douleur n’est pas immédiate et peut mettre quelques semaines à apparaître. Cette amélioration est réelle mais transitoire pouvant aller jusqu’à un an ; Dans ce cas, le lavage peut être éventuellement répété. Dans certaines études, six mois après le geste, le lavage s’avère efficace chez environ 50 à 55% des patients.

2. Quels sont les risques ?

Le risque infectieux est rare mais présent dés que l’on ponctionne une articulation. Pour l’éviter, votre médecin respectera des règles strictes d’asepsies (cf. ci-dessous). En cas « d’arthrite septique » une hospitalisation sera nécessaire pour ponctionner l’articulation et mettre en route un traitement antibiotique par voie intraveineuse.

Vous pouvez aussi avoir une simple réaction inflammatoire transitoire du genou qui rentrera spontanément dans l’ordre.

3. Comment se déroule t-il ?

Vous êtes allongé sur le dos. Il est pratiqué une anesthésie locale par injection au bord externe de votre genou. Quelques minutes après l’anesthésie une première aiguille (trocard) est introduite. Le deuxième trocard est ensuite introduit au bord interne du genou (après l’avoir anesthésié) et relié à un petit tuyau (tubulure) qui permet l’écoulement du liquide de lavage vers l’extérieur (par le premier trocard). Durant le lavage, votre médecin imprime au genou des mouvements de flexion pour favoriser le passage du liquide dans tous les espaces articulaires. Lorsque les deux litres de sérum physiologique ont été introduits, une injection de cortisone est réalisée avant d’enlever les trocards.

Durant le geste, votre médecin observera des règles strictes d’asepsie pour éviter tout risque infectieux : Il se lavera les mains plusieurs minutes avec une petite brosse stérile, s’habillera avec une tenue stérile (blouse, masque, chapeau, gant, sur chaussure) et respectera durant toute la durée du geste différentes consignes d’asepsie. Vous aurez aussi des règles à respecter : vous devrez rester immobile pendant l’examen, votre genou sera rasé et enduit d’un antiseptique iodé, vous porterez une bavette (masque) et un chapeau, et vous ne devrez pas toucher au champ stérile qui sera posé sur vous.

Cette technique dure environ une heure et est peu douloureuse.

4. Que dois-je faire après ?

Après le lavage, vous resterez quelques heures allongé avant de remarcher. Vous aurez deux pansements : le premier directement en contact de la plaie qu’il faudra garder 8 jours et le deuxième qu’il faudra enlever 48 heures après. Si votre genou devient très douloureux ou s’il gonfle de façon anormale, il faut appeler votre médecin pour lui demander conseil.

Bibliographie :

  • Ravaud P et al. Effects of joint lavage and steroid injection in patients with osteoarthritis of knee. Arthritis Rheum; 1999 ; 42 : 475-82.
  • Ayral X et al. Peut-on prévoir l’efficacité symptomatique du lavage articulaire au cours de la gonarthrose ? Rev Rhum. 1998 ; 65 : 753.
Télécharger les pièces jointes :
Retour en haut
Site conçu et réalisé par Tchap SSII