Traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate par le laser Green Light®

Rechercher une information médicale

Cet outil recherche parmi les notices d'information médicale produites par les médecins de l’établissement. CONSEILS : > Tapez une partie de mot (au moins 2 lettres). Alphabétique : un des mots du titre commence par la lettre > Si vous ne trouvez pas, essayez avec l'outil de recherche en haut et à droite des pages (recherche dans tout le site).

Index alphabétique
  • Imprimer
  • Tweet
  • mardi, 23 septembre 2014 10:16
  • Dernière modification le mardi, 07 juillet 2015 16:10
  • Écrit par 

    Dr Bertrand Guillonneau

L'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) encore appelée adénome , peut être efficacement traitée par photovaporisation  laser Green Light®.

La chirurgie par photovaporisation laser (ou PVP)  est l’alternative efficace et moins invasive comparativement aux méthodes plus traditionnelles de prise en charge chirurgicale des troubles urinaires induits par une hypertrophie de la prostate.

Chirurgie par photovaporisation laser green light
Photo Amélie Benoist BISP

Generateur laser Green LightLe  bloc opératoire du Groupe Hospitalier Diaconesses  Croix Saint-Simon  est équipé de la technologie  laser GreenLight® depuis 2008. Un générateur de dernière génération (modèle XPS) d'une puissance de 180 watts est utilisé depuis 2010..

Cet équipement permet de traiter la plupart des hypertrophies bénignes de la prostate (adénome).

 

 

Quel sont les avantages de la photovaporisation laser ?

La vaporisation des tissus, plutôt qu’une section ou un « grattage » de la glande, provoque  moins de pertes sanguines. 

De ce fait, la PVP laser est une procédure de choix pour les hommes qui ont des troubles de la coagulation sanguine, des médications perturbant la coagulation ou des patients qui refusent la transfusion sanguine en raison du risque ou de leurs convictions (Témoins de Jéhovah).

 

L’expérience du département d’urologie concernant cette technique est  une des plus importante en France avec une cohorte d’environ environ 400 patients traités et suivis depuis 2008. Cette expérience, avec le recul, nous permet de traiter certains patients en chirurgie ambulatoire, sans aucun sondage urinaire post-opératoire.

Dr Alexandre Colau

 

Pour en savoir plus, des liens utiles :

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII