Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique (CPRE)

Rechercher une information médicale

Cet outil recherche parmi les notices d'information médicale produites par les médecins de l’établissement. CONSEILS : > Tapez une partie de mot (au moins 2 lettres). Alphabétique : un des mots du titre commence par la lettre > Si vous ne trouvez pas, essayez avec l'outil de recherche en haut et à droite des pages (recherche dans tout le site).

Index alphabétique
  • Imprimer
  • Tweet
  • vendredi, 19 août 2016 10:39
  • Dernière modification le mardi, 13 septembre 2016 16:24
  • Écrit par 

    Dr Jean-François SIMON

Qu’est-ce que le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique (CPRE) ?

Il s’agit d’une technique endoscopique mise en œuvre dans le but d’explorer et traiter des situations pathologiques des voies biliaires, pancréatiques, et de la vésicule biliaire. Les canaux biliaires sont des canaux qui drainent la bile fabriquée par le foie, par le biais de la voie biliaire principale ou cholédoque.

La vésicule biliaire est un petit réservoir branché en dérivation sur la voie biliaire principale. Les canaux pancréatiques drainent les produits de sécrétion de la glande pancréatique. Ces deux canaux se jettent dans le duodénum qui est la première partie de l'intestin grêle, à travers un sphincter puis par un orifice appelé papille.

Comment est réalisée la CPRE ?

La CPRE combine l’endoscopie (utilisation d’un endoscope à vision latérale appelé duodénoscope) et la radiologie. La CPRE nécessite une anesthésie générale de courte durée de 30 à 60 minutes.

L’examen consiste à introduire dans la papille un cathéter pour injecter les voies biliaires et/ou pancréatiques avec du produit de contraste (opacifiant). Cela va permettre d’avoir une vision de l’arborisation canalaire biliaire ou pancréatique, de constater d‘éventuels blocages, calculs ou tumeurs et de faire des clichés radiologiques. Dans le même temps, il sera réalisé le traitement du problème mis en évidence (sphincterotomie, extraction de calculs spontanément ou à l’aide d’une anse à panier, pose d’une endo-prothèse).

Cet examen est réalisé par un gastro-entérologue expérimenté évoluant sur un plateau technique pluridisciplinaire bien équipé.

catheterisme

catheterisme2

 

 

 

 

 

Indications de la CPRE

De nombreux problèmes peuvent justifier la réalisation d’une CPRE. L'indication la plus fréquente est la prise en charge et le traitement des calculs formés à l’intérieur des voies biliaires et venant les obstruer.

D’autres maladies des voies biliaires ou du pancréas (tumeurs, rétrécissements inflammatoires, pancréatites) peuvent amener à envisager la réalisation de cet examen dans un but diagnostique mais aussi et surtout thérapeutique (pose d’une endo-prothèse pour désobstruer le canal bouché).

Enfin, il peut permettre de traiter certaines maladies en association avec la chirurgie.

Pourquoi réaliser une CPRE ?

De nombreux problèmes peuvent justifier la réalisation d’une CPRE. L'indication la plus fréquente est la prise en charge et le traitement des calculs formés à l’intérieur des voies biliaires et venant les obstruer.

D’autres maladies des voies biliaires ou du pancréas (tumeurs, rétrécissements inflammatoires, pancréatites) peuvent amener à envisager la réalisation de cet examen dans un but diagnostique mais aussi et surtout thérapeutique (pose d’une endo-prothèse pour désobstruer le canal bouché).

Enfin, il peut permettre de traiter certaines maladies en association avec la chirurgie.

Quelles sont les complications potentielles de la CPRE ?

Tout acte médical, exploration ou intervention, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conforme aux données actuelles de la science comporte un risque de complication.

  • Un saignement peut se produire, notamment en cas de sphinctérotomie (section du sphincter de la papille). Habituellement minime, il se tarit de lui-même. Il peut nécessiter la pose de clips, l’injection d'adrénaline, ou une coagulation électrique). Des saignements importants (hémorragies) peuvent conduire à pratiquer des transfusions de sang ou de dérivés sanguins.
  • Une infection du liquide biliaire (angiocholite) peut se produire, surtout si les voies biliaires ne sont pas complètement drainées ou désobstruées. L’utilisation d’antibiotiques peut être nécessaire et souvent la mise en place d’endo-prothèses, plastiques ou métalliques, temporaires ou définitives.
  • Une pancréatite (inflammation du pancréas) a lieu chez 3% à 7% des patients bénéficiant d'une CPRE. Elle se manifeste par une douleur abdominale violente et une élévation des enzymes du pancréas (lipase).
  • Une perforation (déchirure) digestive peut survenir. Bien que ce soit une complication rare, souvent traitée médicalement, une intervention chirurgicale peut être parfois nécessaire.
  • Réactions indésirables liées aux produits d'anesthésie.

extraction

  Extraction de calcul et pose d’une endoprothèse

 

Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique (CPRE)

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII