KYSTE SYNOVIAL DU POIGNET

Rechercher une information médicale

Cet outil recherche parmi les notices d'information médicale produites par les médecins de l’établissement. CONSEILS : > Tapez une partie de mot (au moins 2 lettres). Alphabétique : un des mots du titre commence par la lettre > Si vous ne trouvez pas, essayez avec l'outil de recherche en haut et à droite des pages (recherche dans tout le site).

Index alphabétique
  • Imprimer
  • Tweet
  • vendredi, 17 février 2017 15:13
  • Dernière modification le vendredi, 17 février 2017 15:16
  • Écrit par 

    Dr Blandine MARION 

De quoi s’agit-il ?

Le kyste synovial ou « arthrosynovial » est une tuméfaction, généralement localisée au dos du poignet et pouvant s’observer à la face palmaire (kyste de la gouttière du pouls). Ce kyste contient généralement du liquide synovial provenant de l’articulation du poignet.

Le kyste synovial est aisément suspecté devant un gonflement localisé ou une tuméfaction du poignet. Dans les formes classiques, cette tuméfaction est peu douloureuse, non adhérente aux tissus qui l’entourent, et relativement souple au toucher.

L’imagerie est recommandée pour préciser sa nature, sa localisation et son aspect inoffensif. L’échographie est souvent suffisante. Dans certaines forment atypique l’on peut demander une IRM complémentaire. Le kyste synovial n’est pas visible sur des radiographies, mais elles peuvent être utiles pour rechercher une cause à ce kyste (arthrose, séquelles de traumatisme…)

Faut-il toujours opérer ?

Le kyste synovial ne présente généralement aucun caractère de gravité. Il peut cependant s’avérer gênant ou douloureux lors de certaines activités, ou simplement inesthétique. Enfin certains kystes d’aspect atypique ou de grande taille doivent être retirés afin de pouvoir les analyser en laboratoire pour confirmer leur nature inoffensive.

Un kyste synovial d’allure typique est strictement asymptomatique et peut être traité par surveillance simple. Son évolution naturelle varie d’un patient à l’autre. Elle va de la disparition spontanée, l’absence de modification voir l’augmentation de volume.

La réduction du kyste par manœuvres externe est inefficace. La ponction du kyste s’accompagne d’un risque élevé de récidive et d’un risque d’infection articulaire.

L’exérèse d’un kyste typique n’est en aucun cas indispensable.

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention se déroule en ambulatoire sous anesthésie loco régionale.

Le traitement chirurgical consiste à enlever le kyste (exérèse) et à nettoyer les tendons de l’inflammation réactionnelle (ténosynovectomie).

Quelles sont les suites d’une intervention ?

L’opération peut être suivie d’une courte immobilisation de 15 jours par attelle. Un drain peut être laissé en place et retiré avant la sortie.

La reprise des activités est autorisée rapidement, sans restriction, selon le ressenti du patient.

Quels sont les risques ?

Le risque de récidive après un traitement chirurgical est de l’ordre de 15%

Tout acte chirurgical expose à un risque de complication qu’il faut mettre en balance avec les risques d’absence de traitement.

Les risques communs à toute chirurgie sont l’infection postopératoire, l’hématome, les troubles de cicatrisation et l’algodystrophie. Cette complication rare donne un membre supérieur gonflé, douloureux avec transpiration pendant plusieurs mois, et peut laisser des séquelles à type de douleurs résiduelles, de raideur des doigts ou du poignet.

Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, comporte toujours une petite part d’aléas.

Votre chirurgien est le mieux placé pour répondre aux questions que vous vous poseriez avant ou après votre intervention. N’hésitez pas à lui en parler.

Télécharger la notice d'information médicale "Kyste synovial du poignet"

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII