Paris Hospital Fundations

Les différents protocoles en FIV

  • Imprimer
  • Tweet

Auparavant les premières FIV étaient pratiquées en cycles naturels (un seul ovule), mais les succès obtenus étant trop rares des traitements de stimulation (actuellement par FSH) ont été mis au point pour obtenir plusieurs follicules (chacun contient 1ovule). Par ailleurs, dans 1/3 des cas, l’ovulation avait lieu avant que la décision n’ait été prise de la déclencher, ce qui entrainait l’annulation de la tentative. C’est pour cette raison qu’il a été décidé d’associer au traitement de stimulation un produit (agoniste ou antagoniste) pour bloquer l’ovulation.

Actuellement le principe est donc de stimuler les ovaires (FSH)pour obtenir entre 5 et 15 follicules, et de bloquer l’ovulation naturelle (agonistes ou antagonistes)jusqu’à la maturité des ovocytes, puis de déclencher artificiellement l’ovulation (ovitrelle)et de recueillir les ovules par ponction pour les mettre ensuite en fécondation avec les spermatozoïdes (FIV ou ICSI / IMSI).

Quel est votre protocole de traitement ?

Regardez sur votre ordonnance : vous avez l’un des produits suivant de prescrit :

Fyremadel gé ou Cetrotide ou Orgalutran : protocole Antagoniste

Schema-FIV-antagoniste

Le prétraitement : le plus souvent c’est un estrogène (provames 2 mg 1 cp matin et soir) qu’il faut débuter entre J18 et J25 (voir ordonnance de votre médecin). Il faut le continuer jusque-là veille ou l’avant-veille du début des injections de FSH (voir planning de la tentative).

Attention : le début du traitement n’est pas forcément le 1er jour des règles, (reportez-vous au consignes ou au planning) par contre si vous n’avez pas vos règles il faut continuer le provames, faire un test de grossesse et contacter votre médecin ou le centre.

Parfois ce prétraitement est une pilule ou de la progestérone.

J1 du traitement : c’est le jour de début des injections de FSH qui devient le jour de référence de la tentative (ex. : vous ferez une échographie à J6)

Attention : le J1 du traitement est souvent différent du J1 des règles.

Injections de FSH (lien vers glossaire) : les injections doivent être pratiquées en sous cutané dans la partie basse du ventre (peu importe le coté), ou bien dans la partie externe de la cuisse. Vous pourrez parfois constater un petit hématome à l’endroit de l’injection, c’est sans conséquence médicale. Il est possible de constater aussi un léger saignement au point d’injection, également sans conséquence : il vous suffira de le comprimer pendant quelques minutes pour le faire cesser.

Les injections de stimulation (FSH) ne nécessitent pas de respecter un horaire précis. Il vous revient de choisir la partie de la journée (matin ou soir), toujours la même, où vous avez quelques heures de marge devant vous (dans un souci de confort, mais aussi pour ne pas risquer un oubli).

Antagonistes : (Fyremadel*, Cetrotide* ou Orgalutran*) à injecter en sous cutané profond (à 90° / peau) car ces produits sont un peu allergisants et il n’est pas rare d’avoir une réaction un peu rouge qui démange dans la zone d’injection. C’est sans danger.

Attention ces produits s’ajoutent aux injections de FSH qu’il faut donc continuer. La date de début des injections vous sera précisée par votre médecin ou le centre.

Ovitrelle* : c’est une injection sous cutané de la totalité du contenu du stylo en une fois. Ce produit est sensible à la température, vous devez le conserver au réfrigérateur et le sortir ½ h avant l’injection (une injection de produit froid est douloureuse).

Attention cette injection provoque le déclenchement de l’ovulation, elle doit impérativement être pratiquée à un horaire précis (contrairement à la FSH), qui vous sera communiqué par votre médecin référent en temps voulu. Elle est faite l’avant-veille de la ponction (36h avant). Cette injection est très importante vérifiez bien les consignes.

Progestérone : traitement le plus souvent sous forme d’ovule (utrogestan*) 200 mg x 2 matin et soir à mettre par voie vaginale à partir du soir de la ponction jusqu’au résultat (15j). Certains médecins préfèrent continuer jusqu’à la première échographie de grossesse. Par voie vaginale il est normal que vous ayez des pertes parfois assez abondantes, rassurez-vous il y a suffisamment de produit actif.

Contrôle échographie et pds: fiche correspondante

Ponction ovarienne 

Transfert

Résultats

Décapeptyl ou synarel : protocole Agoniste

Schéma-FIV-agoniste

J1 du traitement : c’est le jour de début des injections de FSH qui devient le jour de référence de la tentative (exemple : vous ferez une echo a J6)

Attention : le J1 du traitement est souvent différent du J1 des règles.

Injections deFSH (liste des produits) : Les injections doivent être pratiquées en sous cutané dans la partie basse du ventre (peu importe le coté), ou bien dans la partie externe de la cuisse. Vous pourrez parfois constater un petit hématome à l’endroit de l’injection, c’est sans conséquence médicale. Il est possible de constater aussi un léger saignement au point d’injection, également sans conséquence : il vous suffira de le comprimer pendant quelques minutes pour le faire cesser.

Les injections de stimulation (FSH) ne nécessitent pas de respecter un horaire précis. Il vous revient de choisir la partie de la journée (matin ou soir), toujours la même, où vous avez quelques heures de marge devant vous (dans un souci de confort, mais aussi pour ne pas risquer un oubli).

Agonistes : Décapeptyl* produit à reconstituer (simple) et injecter tous les jours en sous cutané.

Synarel* équivalent en pulvérisation nasale 2 matin et 2 soir tous les jours. Ce traitement débute soit à J1 du cycle dans ce cas vous n’aurez pas les règles suivantes ou plus fréquemment vers le J20 et vous aurez des règles peut être décalées.
Entre 12 et 14 jours après le début du traitement faites un contrôle prise de sang (PDS) et échographie. Votre médecin ou le centre vous indiquera alors le début des injections de FSH (J1 du traitement).

Attention : Vous continuerez les agonistes en même temps que la FSH.

Ovitrelle* : c’est une injection sous cutané de la totalité du contenu du stylo en une fois. Ce produit est sensible à la température, vous devez le conserver au réfrigérateur et le sortir ½ h avant l’injection (une injection de produit froid est douloureuse)

Attention: cette injection provoque le déclenchement de l’ovulation, elle doit impérativement être pratiquée à un horaire précis (contrairement à la FSH), qui vous sera communiqué par votre médecin référent en temps voulu. Elle est faite l’avant-veille de la ponction (36h avant). Cette injection est très importante vérifiez bien les consignes.

Progestérone : traitement le plus souvent sous forme d’ovule (utrogestan*) 200 mg x 2 matin et soir à mettre par voie vaginale à partir du soir de la ponction jusqu’au résultat (15j). Certains médecins préfèrent continuer jusqu’à la première échographie de grossesse. Par voie vaginale il est normal que vous ayez des pertes parfois assez abondantes, rassurez-vous il y a suffisamment de produit actif.

Contrôle échographie et pds: fiche correspondante

Ponction ovarienne : fiche correspondante

Transfert : fiche correspondante

Résultats : fiche correspondante

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII