La cancérologie au Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon

  • Imprimer
  • Tweet
  • mercredi, 20 mars 2013 01:00

Des investissements stratégiques forts, aussi bien matériels qu'humains

Le Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon réalise régulièrement des investissements importants pour l'avenir, aussi bien en termes d'équipements lourds que pour la construction d'un nouvel hôpital rue de la Croix Saint-Simon et renforcer encore la cohérence de l'ensemble dessiné depuis des années. Sur le plan humain, les équipes sont renouvelées par l'arrivée de nouveaux médecins et chirurgiens expérimentés, en particulier dans les disciplines carcinologiques et dans toutes les disciplines en coelioscopie.

Taille humaine et excellence pour soigner «sur mesure»

A priori contradictoires, l'excellence étant supposée résulter, au moins en partie, de forts volumes, notre hôpital de 300 lits contourne cet écueil en ciblant les pathologies traitées. Cela permet de le situer, en cancérologie digestive, urologique et gynécologique, parmi les hôpitaux de tête en Ile-de-France en termes d'activité, de technicité, de spécialisation, d'innovation.
Liés par convention avec l'Université Pierre et Marie Curie, nous avons accès et participons à de nombreuses études, dont des protocoles thérapeutiques contrôlés. Ce « ciblage » auquel répond une compétence spécifique est aussi bien le fait des chirurgiens que des oncologues médicaux.

En partant de notre expertise en soins palliatifs, nous avons développé un ensemble de compétences coordonnées et regroupées qui allie autour des patients, psychologues, psychiatres, socio-esthéticiennes* et équipes de bénévoles formées, avec bien entendu l'appui des soins de supports. Nous bénéficions également du soutien permanent de La Ligue contre le Cancer.

Dr Rémi Houdart, Directeur Médical

*Les patients du Groupe Hospitalier peuvent bénéficier d'une action de socio-esthétique avec le soutien de la Fondation L'oréal. 

Accompagner dans la maladie grâce à la socio-esthétique

En oncologie, Corinne Chenet, socio-esthéticienne au sein du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon, suit des patients en hôpital de jour (où ils passent de quelques heures à la journée entière pour recevoir leurs soins) et en hospitalisation. Elle leur propose des soins individuels pendant lesquels ils peuvent bénéficier de modelages, de soins des mains, du visage ou des pieds, et de conseils personnalisés.

« Mon rôle auprès des patients atteints de cancer, c’est de leur apporter une bulle, un espace à eux où je peux les accompagner dans leurs questionnements par le biais de l’esthétique, du bien-être, du contact, du toucher, du réconfort. C’est cette approche non-médicalisée que j’ai avec eux. » [Source]

Annonce, consultations infirmières, soins de support, soins palliatifs : une attention forte à la personne dans sa globalité

Les consultations infirmières permettent au patient une compréhension progressive de sa situation. Nos équipes sont expérimentées dans ce domaine. Les soins de supports mettent au service du patient, psychologues, psychiatres, assistantes sociales, spécialistes de la douleur et soutien spirituel. L'unité de soins palliatifs prend soin des patients en fin de vie ou accueille des patients gravement malades de façon temporaire pour les soulager, prendre en charge leurs symptômes et réadapter leur traitement, ou encore pour répis familial.

Dr Dominique Karoui, 

Soins de support

Cancérologie urologique : quatre lignes de force

Le service d'urologie affirme sa présence en cancérologie urologique chirurgicale en articulant son projet autour de quatre lignes de force.

 L'équipe

Puisque la qualité vient d'abord de l'expérience médicale et chirurgicale et derrière chaque instrument il y a d'abord la main du chirurgien. Le service est  structuré autour de chirurgiens  à temps plein, en développant des axes d'expertise de façon à pouvoir, dans chaque situation, proposer la meilleure option pour le patient et sa maladie.

La disponibilité aux patients et à leurs médecins

Nous nous engageons à pouvoir recevoir tous patients atteints d'un cancer urologique dans une consultation dédiée en moins de quatre jours ouvrables.
C'est pourquoi des consultations dédiées aux pathologies cancéreuses ou à leurs séquelles seront ouvertes ou développées: consultations de cancérologie urologique, de surveillance active des tumeurs (prostate et rein), des troubles urinaires masculins et d'andrologie.
Avec les consultations d'annonces en cancérologie et une secrétaire dédiée à la prise en charge des patients de cancérologie urologique, nousdisposon des personnes et la structure pour offrir rapidement un plan de soin et une prise en charge à long terme.

Les collaborations fortes internes et externes

Au sein de l'établissement, le Dr Frédéric Selle dirige le service d'oncologie médicale ce qui permet une prise en charge médicale oncologique optimale, puisque les dossiers des patients sont discutés en commun avec le Dr Pascal Jacquenod, chef du service de radiologie, les radiothérapeutes (Dr Chauveinc, Dr Martin), les pathologistes (Dr Béatrix Cochan-Priollet).
Nos consultations de recours sont réalisées à l'Institut Gustave Roussy avec lequel des relations fortes et anciennes ont été développées.

Les moyens techniques

Car la chirurgie du XXIème siécle est aussi affaire de technologie. Nous avons recours à des techniques peu invasives chaque fois qu'elles sont adaptées au patient et son cancer, que ce soit par les techniques endo-urologiques, les techniques de coelioscopie conventionnelles ou assistée par robot (Da Vinci SI) dont nous avons une expertise reconnue, de façon à permettre une convalescence rapide et éventuellement débuter les soins adjuvants plus rapidement.

Le chirurgien : facteur de pronostic majeur

Toutes les études arrivent à la même conclusion : le chirurgien est un facteur pronostic majeur du traitement des cancers urologiques, au même titre que les caractéristiques propres du cancer. Et en chirurgie, la prise en charge initiale est déterminante dans le succès à long terme.

Dr Bertrand Guillonneau

Le chef du service d'urologie, a dirigé 10 ans l'unité d'urologie peu invasive du Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New York, l'hôpital nord-américain de référence en cancérologie.

Le cancer du côlon toujours au premier plan

Premier cancer chez l'homme et la chez la femme, son traitement évolue beaucoup depuis quelques années.
Dépistage de masse organisé par l'Assurance Maladie, traitements médicaux (néo-adjuvants parfois, adjuvants souvent), chirurgie très largement coelioscopique mais aussi séquentielle dans les formes métastasées, moyens diagnostiques (endoscopie puis coloscopie virtuelle, coloscanner, vidéo capsule), le traitement du cancer du côlon évolue beaucoup depuis plusieurs années.
Nous avons anticipé cette évolution dont l'approche est résolument multidisciplinaire en développant tous les aspects de sa prise en charge et une collaboration étroite avec divers spécialistes tous présents dans l'hôpital.

Dr Alain Valverde, chirurgien digestif

Cancers mammaires et gynécologiques : réactivité, transversalité et techniques innovantes

Agir vite

Le cancer du sein est la plus fréquente des tumeurs de la femme. Sa prise en charge est très codifiée et son dépistage permet des diagnostics de plus en plus précoces. Pour répondre à une demande croissante, nous avons développé un dispositif de prise en charge rapide depuis quelques années.

Les patientes sont ainsi reçues en consultation dans la semaine et les examens complémentaires nécessaires -mammographie, échographie mammaire, IRM- comme les biopsies sous guidage radiologique, sont pratiquées dans les plus brefs délais pour débuter le traitement au plus tôt. Ce dispositif s'appuie sur la coordination des différentes spécialités concernées : radiologie, oncologie, radiothérapie, soins de support et chirurgie reconstructrice.

Une prise en charge spécifique pour les tumeurs gynécologiques

Les tumeurs gynécologiques-ovaire, endomètre, col utérin- représentent depuis longtemps une part importante de l'activité du service de chirurgie gynécologique et viscérale. Tout comme pour le sein, la prise en charge de ces tumeurs requière une forte réactivité des établissements. Dans cet état d'esprit, nous avons mis en place un système d'accès à des consultations rapides et spécifiques.

Outre une consultation dans la semaine, ce dispositif permet d'effectuer les examens complémentaires dans les meilleurs délais (hystéroscopie, colposcopie, échographie, scanner et IRM...).

L'importance de la chirurgie mini invasive et des techniques innovantes

Le traitement des tumeurs gynécologiques a progressé ces dernières années et doit être multidisciplinaire. La place de la chirurgie mini-invasive est en constante augmentation, en particulier pour les cancers de l'endomètre et du col utérin. L'accès aux techniques innovantes est une obligation pour les services pratiquant actuellement l'oncogynécologie. Ainsi, la chimio-hyperthermie intra péritonéale pour le cancer ovarien dans le cadre d'un protocole, a été mise en place, et la chirurgie robotique le sera prochainement.
Concernant les femmes jeunes, un parcours dédié a également été défini, prenant en compte spécifiquement leur fertilité, en collaboration avec le service d'Assistance Médicale à la Procréation.

Oncologie : ouverture à la médecine de ville

Le pôle d'oncologie prend en charge les pathologies tumorales du diagnostic à la fin de vie. Il traite les cancers du sein et gynécologiques, digestifs et urologiques. Il organise les Réunions de Concertation Pluridisciplinaire hebdomadaires ouvertes aux médecins de ville et participe aux Réseaux de Cancérologie.

Dr Cojean-Zelek, chef de service d'oncologie

 Proctologie : l'anuscopie haute résolution (AHR)

Nous pratiquons l'AHR depuis 2011. C'est un moyen de diagnostic performant dans la recherche des cancers anaux. Le haut niveau de spécialisation du service nous amène à développer l'ambulatoire et la prise en charge en urgence. Ainsi sommes-nous les seuls à proposer un accuel d'urgence par un proctologue qualifié 5 jours sur 7 (hôpial de la Croix Saint-Simon).

Dr Patrick Atienza, chef de service proctologie

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII