Paris Hospital Fundations

De l’importance de la prise de fer pour l’accouchement

Rechercher une information médicale

Cet outil recherche parmi les notices d'information médicale produites par les médecins de l’établissement. CONSEILS : > Tapez une partie de mot (au moins 2 lettres). Alphabétique : un des mots du titre commence par la lettre > Si vous ne trouvez pas, essayez avec l'outil de recherche en haut et à droite des pages (recherche dans tout le site).

Index alphabétique
  • Imprimer
  • Tweet
  • lundi, 04 février 2019 11:10
  • Dernière modification le lundi, 04 février 2019 11:24
  • Écrit par 

Votre sage-femme ou votre gynécologue vous a prescrit un traitement martial pendant votre grossesse et votre tube digestif n’est peut-être pas en plein accord avec ce traitement….

Quel est l’objectif de ce traitement ?

Arriver à l’accouchement avec un nombre de globules rouge suffisant pour éviter les conséquences d’une anémie grave.

5% des accouchements se compliquent d’une Hémorragie du Post Partum (HPP) définie par la perte de 500 ml de sang à l’accouchement, 20 à 30% de ces hémorragies seront dite compliquées car plus abondantes, nécessitant parfois une prise en charge majeure allant jusqu’à la transfusion sanguine et de lourds moyens thérapeutiques.

Parmi l’ensemble des moyens déployés pour prendre en charge ces HPP qui représentent la première cause de mortalité maternelle en France et dans le monde, l’accent doit être mis sur les moyens de prévention.

Une femme enceinte doit arriver à un taux d’hémoglobine supérieur à 11g en fin de grossesse. L’anémie correspond à un taux d’hémoglobine inférieur à 11g.

En France, la mortalité maternelle est parmi les plus faibles du globe, 20 à 30 femmes décèdent chaque année des conséquences d’une HPP pour environ 750 000 naissances.

La supplémentation martiale au 3ème trimestre de la grossesse, parfois avant en cas d’anémie déjà constatée lors des premiers bilans, est l’étape fondamentale de la prévention des HPP graves et de leurs conséquences.

Quel est le lien entre le fer et la fabrication de globules rouges par l’organisme ?

L’organisme fabrique dans la moelle osseuse les globules rouges, pour ce faire il a besoin de 2 constituants : du fer et de l’acide folique dans des doses adaptées. De nombreux traitements se font fort de remplir cet objectif, du fer seul, du fer combiné à d’autres vitamines dont l’acide folique, en comprimés, en sirop et autres formes….

Ces traitements diffèrent car ils contiennent parfois des doses de fer ferreux inférieures à ce qui est nécessaire à la femme enceinte sur le point d’accoucher ….

Chez la femme enceinte : on lutte contre l’anémie en se mettant dans une situation de prévention au cas où une HPP grave se présenterait lors de l’accouchement.

Autrement formulé, on vous prescrira du fer si le taux d’hémoglobine est inférieur au seuil bas en fin de grossesse, même s’il en est proche.

Tout comme l’avion prévoit un plein de kérosène « large » avant un vol, au cas où…on fait de même avant un accouchement ….

Lors de la grossesse, la dose de fer permettant une fabrication suffisante de globules varie de 50 mg à 160 mg de fer ferreux (chez les femmes présentant une anémie installée) associée à 5 à 10 mg d’acide folique, chaque jour.

Certaines futures parturientes tolèrent parfois difficilement ce traitement martial pourtant nécessaire.

Comment optimiser la tolérance de mon traitement martial oral ?

Le fer doit être pris au moment du repas matin ou soir, en une ou deux fois avec l’acide folique, cependant les tolérances varient d’une femme à l’autre.

Vous pourrez obtenir des conseils permettant d’optimiser votre confort digestif.

Par contre certains produits qui ne dispensent même pas la dose basse quotidienne nécessaire sont eux bien tolérés … et pour cause !

Souvent présentés comme de bonnes alternatives qui trouvent une solution aux problèmes de tolérance, ce sont en fait des produits insuffisamment dosés.

Il vous appartient, avec votre pharmacien, de bien vérifier la dose de fer ferreux quotidienne et d’acide folique de ce produit pour être certaine de bien être dans les doses thérapeutiques prescrites par votre praticien.

Il existe du fer injectable, quelle en est l’indication et que dois-je connaitre de ce traitement ?

Le fer injectable représente une bonne option pour corriger rapidement une anémie importante installée pendant la grossesse ou autour de l’accouchement.

Ce traitement permet en 1 à 2 perfusions d’éviter la transfusion sanguine.

Pendant la grossesse ce traitement sera prescrit aux femmes qui malgré le traitement martial pris oralement dans des bonnes doses ne permet pas de corriger une anémie importante due à un manque de fer.

Ce traitement, remarquablement efficace, a cependant des effets indésirables, cutanés notamment, à connaitre.

Mon alimentation peut-elle être adaptée et me fournir cet apport quotidien nécessaire et par là même me dispenser totalement du traitement oral ?

Non.

Une alimentation riche en fer ne permettra qu’exceptionnellement d’arriver à l’accouchement avec une réserve en fer et un taux d’hémoglobine suffisants.

Dr Richard BEDDOCK
Laurence PAVIE

Janvier 2019

Retour en haut
Site conçu et réalisé par TILD SSII

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt sur votre ordinateur de cookies

En savoir plus